Teaser

Réalisation: Julien Chavaillaz

Jeu: Joséphine de Weck

Image: Cyprien Corminboeuf

Maquillage: Faustine Kohler

Musique: Gael Kyriakidis & Julien Chavaillaz

Mastering: Alt Mix Studio

Films 

Films 

La 3ème édition du Festival Cinéma Jeune Public propose des films autour de la thématique intitulée BESTIAIRE. Le Festival invite le public à questionner son rapport aux bêtes en conviant dans sa programmation les animaux bavards, improbables ou fantastiques du cinéma indépendant contemporain et de films du patrimoine.

Mon voisin Totoro (6/8 ans) - Cérémonie d'ouverture

de Hayao Miyazaki (Animation, Japon, 1988, 86', VF)

Cérémonie d'ouverture à la Cinémathèque suisse au cinéma Capitole

Deux petites filles viennent s'installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l'hôpital ou séjourne leur mère. Elles vont découvrir l'existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros. Le totoro est une créature rare et fascinante, un esprit de la forêt. Il se nourrit de glands et de noix. Il dort le jour, mais les nuits de pleine lune, il aime jouer avec des ocarinasmagiques. Il peut voler et est invisible aux yeux des humains. Il existe trois totoros : O totoro (gros), chu totoro (moyen) et chili totoro (petit).

"Drôles de bêtes" (0/6 ans)

Programme de courts métrages, animation, 39', sans dialogue

Les habitants d’une petite ville s’inspirent d’une recette bien originale pour remplir leur assiettes et leurs estomacs ; un escargot a bien raison de prendre son temps pour se hisser en haut de son brin d’herbe ; une chenille gloutonne et un oiseau très persévérant vivent une épopée des plus burlesques ; une petite tortue rejoint la mer un peu plus lentement que les autres; des petites bêtes aussi étranges que rigolotes s’aventurent au-delà de leur sombre tanière pour se nourrir ; un oiseau tente de se faire un nouveau pote dans la savane ; une chauve-souris très enthousiaste peine avec la solitude de la vie nocturne ; dès chèvres moqueuses et une girafe maladroite que se découvrent bien plus gourmandes que voyageuses.

Parfois coquasses ou déconcertantes, le plus souvent drôles et amusantes, mais surtout toujours attachantes, ces grandes et petites bêtes nous embarquent dans leurs folles aventures !

 

La soupe au caillou, Clémentine Robach (France/Belgique, 2015, 7’)

Bach, Anton Dyakov (Russie, 2016, 6’)

Der kleine Vogel und die Raupe, Lena von Döhren (Suisse, 2017, 5’)

Chiripajas, Jaume Quiles et Olga Poliektova (Espagne/Russie, 2017, 2’)

Fruits of Clouds, Katerina Karhànkovà (République tchèque, 2017, 10’)

Sabaku, Marlies van der Wel (Pays-Bas, 2016, 3’)

Bat Time, Elena Walf (Allemagne, 2015, 4’)

Goats, Yekaterina Filippova (Russie, 2016, 2’)​

"Doux comme un agneau" (0/6 ans)

Programme de courts métrages, animation, 30', sans dialogue

​Carte blanche au Festival International du Court Métrage de Oberhausen ​

Poétique et divertissante, la sélection du Festival Int. de Oberhausen pose un regard tendre sur la condition animale… Alors que le froid s’abat, des animaux de toutes sortes luttent pour leur survie; sur une plage, Aki-chan se lie d’amitié avec un chien ; partagé entre la peur et l’excitation, un lapin s’endort sur le lieu de Teddy ; Aston attend impatiemment le jour de son anniversaire pour déballer ses cadeaux ; un zèbre change bizarrement d’apparence sans rien n’y comprendre ; et une enfant curieuse part en en exploration dans un zoo.

 

Novembre, Marjolaine Perreten (Suisse/France, 2015, 4’)

Summer Time, Akino Fukuji (Japon, 2017, 6’)

Qui ne dort pas ?, Jessica Laurén (Suède, 2011, 4’)

Les cadeaux d’Aston, Lotta Geffenblad et Uzi Geffenblad (Suède, 2011, 9’)

Zebra, Julia Ocker  (Allemagne, 2013, 3’)

Une histoire de zoo, Veronika Zacharová (République tchèque, 2015, 4’)

Trois films de Jean Painlevé et Geneviève Hamon (0/6 ans)

Expérimental, 36’, sans dialogues

Les Amours de la Pieuvre, France, 1965, 13’ 

Histoires de crevettes, France, 1964, 10’ 

Acéra ou le Bal des Sorcières, France, 1972, 13’ 

Dans le bestiaire de Jean Painlevé, cinéaste et biologiste français (1902-1989) et de Geneviève Hamon (1905-1987), la pieuvre étale ses tentacules et ferme ses lourdes paupières, la crevette est drapée dans sa peau aux couleurs changeantes et l’acéra entame une danse de séduction telle une cape qui virevolte. Fascinés par le mystère de la nature, les deux cinéastes donnent à leurs images une dimension engagée, poétique et évocatrice.

Projection en collaboration avec l’Ecole de Jazz et Musique Actuelle (EJMA)

"L’ami animal" (6/8 ans)

Programme de courts métrages, fiction, documentaire, animation, 71’, VOstFR

Ce programme présente des fictions, des documentaires, des dessins animés et des films en stop motion, menés par des animaux qui sont tout sauf domestiques : des petites et grandes bêtes nous emportent dans leurs univers sauvages, insolites, insoupçonnés. Deux garçons qui vont la pêche ; une fille qui passe son temps à nourrir les pigeons ; un hérisson qui rencontre un renard malin, un loup hargneux, un ours glouton et un sanglier crotté ; un caméléon qui mange tout ce qui passe devant son nez ; une fille qui aimerait être un cheval ; des oiseaux qui dansent ; un écureuil gris se retrouvant sur l’île des écureuils rouges.

 

Pezcal, Pablo Briones (Suisse/Espagne/Colombie, 2016, 11’)

Kuckuck, Aline Höchli (Suisse, 2017, 3’)

La maison du hérisson, Eva Cvijanović (Canada, 2017, 10’)

Our Wonderful Nature - The Common Chameleon, Tomer Eshed (Allemagne, 2016, 3')

Trigga, Meloni Poole (Angleterre, 2016, 16’)

The Art of Flying, Jan van Ijken (Pays-Bas, 2015, 7’)

Squirrel Island, Astrid Goldsmith (Angleterre, 2016, 21’)

Little Bird (8/10 ans)

de Boudewijn Koole (Fiction, Pays-Bas, 2012, 81’, VF) 

Jojo, dix ans, aime courir dans la nature, écouter les chansons de sa maman et regarder les bulles de chewing-gum de sa copine de water-polo. Entre une mère absente et un père un peu désemparé, le jeune garçon est souvent livré à lui-même et tente de vivre sa vie du mieux qu’il peut. Un jour, il tombe sur un petit oiseau, un choucas tombé de son nid. Jojo le recueille et le cache sous son lit. Il le soigne, le nourrit, le caresse, et lui apprend à voler. Devenu son nouveau confident, l’oiseau lui apporte la tendresse et le réconfort dont il a besoin. Remarqué au Festival de Berlin, le premier film du réalisateur néerlandais Boudewijn Koole dépeint avec beaucoup de délicatesse le quotidien du jeune Jojo qui évolue dans un monde qu’il ne comprend pas encore totalement et qu’il essaie d’apprivoiser à sa manière….

Christophe Kilian (Documentaire, France, 2013, 52', VF)

Carte blanche au Musée de Zoologie de Lausanne

Yétis, bigfoots, sasquatchs : ces êtres a priori imaginaires sont depuis peu le sujet de recherches scientifiques sérieuses. Ce documentaire scientifique part sur leurs traces, à la rencontre de chercheuses et chercheurs des quatre coins du monde, dont Lausanne. Entre laboratoires, analyses de poils, d'empreintes, d'ADN, et recherches d'échantillons à Sumatra et dans les parcs naturels canadiens, une enquête rigoureuse se déploie et nourrit l’espoir de faire la preuve, un jour, qu’un hominidés aux racines très anciennes coexiste avec nous sur terre.

Projection en présence de Michel Sartori, directeur du Musée de Zoologie de Lausanne.

Loving Lorna (10/12 ans)

Annika et Jessica Karlsson (Documentaire, Suède, 2017, 61’, VOstFR)

Depuis des générations, les chevaux font partie de la vie quotidienne des habitantes et habitants de Ballymun, une banlieue défavorisée de Dublin. Bien qu’elle vive dans une famille à revenu très modeste, Lorna, 17 ans, possède et soigne son propre cheval. Le film dresse le portrait de cette jeune femme rêveuse et de sa famille, pour qui les chevaux sont plus que des animaux de compagnie ou de loisirs. Dans ce décor de tours HLM et de bitume où la vie n’est pas rose tous les jours, la présence des chevaux amène une poésie et une douceur toutes particulières.

Animal Farm (La ferme des animaux) (10/12 ans)

de John Halas et Joy Batchelor (Animation, Angleterre, 1954, 73’, VOstFR – version restaurée 2017)

Les animaux d’une ferme se révoltent contre les mauvais traitements que leur inflige le fermier John. Ils le chassent et proclament une nouvelle société où tous les animaux sont désormais égaux. La ferme se développe, le bonheur règne et les animaux disposent librement de leurs ressources. Pourtant, les cochons se rebellent à leur tour contre cet ordre établi. Ils érigent de nouvelles lois beaucoup plus strictes et menacent le bien-être de toute la communauté. Adaptation de la fable satirique de George Orwell, l’histoire raconte comment la soif de pouvoir opprime la liberté individuelle, aussi bien celle des êtres humains que celle des animaux.

"Du côté sauvage" (12/12 ans)

Programme de courts métrages, fiction, documentaire, expérimental, 74’, VOstFR

En Floride, de jeunes hommes rattrapent les lapins à mains nues ; une femme des peuples autochtones du Canada danse, entourée d’animaux, pour son peuple et contre celui qui l’oppresse ; Rhys est censé abattre le veau que son père transporte dans son truck ; durant une partie de chasse, Homère tue par erreur un gypaète barbu, rapace protégé ; et des poissons nous regardent en gros plan. Les personnages de ces films – et avec eux, les spectateurs - sont sans arrêt interpellés et questionnés par les bêtes et autres êtres sauvages. Ici, l'animal se présente avec toute sa force.

 

The Rabbit Hunt, Patrick Bresnan (Etats-Unis/Hongrie, 2017, 12’)

Nimmikaage / She Dances for People, Michelle Latimer (Canada, 2016, 3’)

Kill your Dinner, Bryn Chainey (Australie, 2016, 13’)

La Fin d'homère, Zahra Vargas (Suisse, 2015, 22’)

Eat My Dream, Jessica Dürwald (Allemagne, 2015, 8’)

Satàn, Carlos Tapia Gonzalez (Suisse, 2017, 17’)

Leviathan (12/14 ans)

Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel (Documentaire, Etats-Unis, 2012, 87’, VOstFR) 

En embarquant sur un chalutier pour dresser le portrait d'une des plus vieilles entreprises humaines, Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor témoignent, dans un flot d'images sidérant, de l'affrontement qui engage l'homme, la nature et la machine. Tourné à l'aide d'une dizaine de caméras numériques ballottées au gré du vent et des vagues, sanglées aux corps des pêcheurs, aux cordages du bateau, gommant tous repères, et où la mer et le ciel finissent par se confondre, ce documentaire nous avertit des menaces de la pêche intensive autant qu'il révèle la beauté foudroyante des entrailles de l'océan.

Le comité de sélection, composé de cinq jeunes cinéphiles âgé-e-s entre 18 et 21 ans, a visionné trois documentaires : Grizzly Man de Werner Herzog (Etats-Unis, 2005, 103’), Leviathan de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel (Etats-Unis, 2012, 87’) et Bestiaire de Denis Côté (Canada, France 2012, 72’).

 

Le comité a sélectionné Leviathan car il s’agit du film « le plus intrigant des trois propositions, qui propose une vraie expérience percutante de cinéma. » Le comité a relevé la démarche très originale et surprenante des cinéastes, ainsi que l’immersion dans un monde singulier réalisée grâce à un travail magistral sur la bande-son, un rythme de montage très maîtrisé et des images filmées à la go-pro d'une grande originalité. Ceci parvient à créer de nouveaux points de vue et surprend les spectateurs et spectatrices. Le comité a considéré que le film dénonce avec brio l’exploitation animale par l’homme, ce qui l'inscrit parfaitement dans la thématique 2017 du Festival ("Bestiaire"), qui questionne justement les rapports humains-animaux. Enfin, le comité a apprécié la manière dont le film fait découvrir un univers où les conditions de travail sont particulièrement extrêmes, où des hommes semblent piégés dans un système aliénant.

Cérémonie de clôture dès 6 ans (avec accompagnant.e légal.e)

Le Jury des enfants et le Jury des jeunes dévoilent les titres des films primés et qui sont ensuite projetés lors de la cérémonie. Le prix est de CHF 1000.- pour chacun des deux films primés et il revient directement à la réalisatrice ou au réalisateur. 

Le Prix du public revient au court métrage que le public a le plus apprécié lors du Festival (vote à l'issue des projections de courts métrages). Il s'agit d'un prix honorifique. Le film est également montré lors de la cérémonie. 

Please reload

Ateliers

Des ateliers sont organisés en collaboration avec des professionnel-le-s de l'image, afin d’offrir aux enfants et aux jeunes des espaces d'expérimentation du médium filmique.

Animal qui es-tu? - dès 4 ans

L’atelier est proposé pour les enfants dès 4 ans à la sortie des programmes de courts métrages pour les plus jeunes. Cet atelier permet aux enfants, aux parents, aux familles et aux ami.e.s de se retrouver à l’issue de la projection avec un médiateur ou une médiatrice et de discuter des films tout abordant notre rapport aux bêtes sous un angle ludique.

Scénario collectif - dès 7 ans

Pendant une journée, les enfants sont invités à déployer la magie de leur imagination pour l'écriture collective d'un scénario inédit et pour son illustration colorée, librement inspirée de leurs rocambolesques idées. Le public pourra découvrir, sur papier, l'édition limitée des fruits vivifiants de ce joyeux rassemblement. Chaque enfant recevra son fanzine créé pendant l'atelier. Cet atelier a été créé et sera animé par Laurence Rohrbach, auteure, vidéaste et enseignante de méditation pour les enfants.

Bruitage - dès 7 ans

L’ingénieur du son du film a oublié d’enclencher son enregistreur sur le plateau...il va falloir sauver la mise. Le film est muet, mais avec un peu d'inventivité et l’aide d’un micro vous pourrez redessiner l’entier du paysage sonore. Grâce à quelques objets du quotidien il s'agira de produire des sons et des textures, afin d’imiter les bruits ou les cris des animaux présents à l’image. Le résultat sera-t-il réaliste, ou complètement loufoque ? Mystère ! 

Le Jury décerne le « Prix du Jury des enfants » d'une valeur de 1000 francs à un court métrage du programme en compétition internationale « L’ami animal ». Le temps d’une journée, 7 enfants entrent dans la peau d’un jury de festival de cinéma. Visionnement des films, discussions et délibérations sont au programme. Des activités encadrées par l'équipe de programmation du festival encouragent les membres du jury à reconnaître leur propre sensibilité face aux films visionnés, à exprimer et à partager leurs impressions. Les membres du Jury remettent le prix lors de la cérémonie de clôture du festival et expriment leurs motivations.

Le Jury décerne le « Prix du Jury des jeunes » d'une valeur de 1000 francs à un court métrage du programme en compétition internationale « Du côté sauvage ». Le temps d’une journée, 7 jeunes entrent dans la peau d’un jury de festival de cinéma. Visionnement des films, discussions et délibérations sont au programme. Des activités encadrées par l'équipe de programmation du festival encouragent les membres du jury à reconnaître leur propre sensibilité face aux films visionnés, à exprimer et à partager leurs impressions. Les membres du Jury remettent le prix lors de la cérémonie de clôture du festival et expriment leurs motivations.

Ecriture de film - dès 12 ans

Le collectif d'auteurs Caractères mobiles invite les spectateurs et spectatrices à participer à un atelier pendant lequel il s’agira d’écrire son propre film! A l'issue de la projection du film Loving Lorna, un recueil contenant toutes les versions imaginées sera remis aux participant.e.s.

Comité de programmation - dès 16 ans

L’atelier invite un groupe de jeunes adultes dès 16 ans à participer à la sélection du film du Festival qui sera programmé pour le public dès 14 ans. Le comité, composé de 5 membres, visionnera 3 films durant le mois d'octobre et désignera celui qui fera partie de la programmation 2017. Le comité de programmation présentera ensuite le film sélectionné au public du Festival!

Please reload