Teaser

Films  

L'édition 2018 a été conçue autour du thème de l’Habitat. À travers des films indépendants, contemporains ou du patrimoine, le festival a invité le public à réfléchir aux diverses dimensions de l’habitat, qu’il soit lié aux phénomènes de migration, au réchauffement climatique ou encore à la recherche d’un mode de vie non traditionnel.

Au bout du monde – 6(6) ans

de Konstantin Bronzit (France, 7’, 1999, sans dialogue, animation) 

Les aventures d'une maison à l'équilibre fragile posée sur le pic d'une colline, elle balance alternativement de droite à gauche au grand dam de ses habitants.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Des maisons en équilibre" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Bahador – 6(6) ans

de Abdollah Alimorad (Iran, 27’, 2001, français, animation)

Dans une contrée lointaine, vit une communauté de petites souris tyrannisées par un roi cruel à l’appétit insatiable. Bahador, une souris pas comme les autres, collecte de force, sous les ordres du roi, les provisions des paysans. Très vite, Bahador découvre à quel point ces pauvres petites souris ont faim….. Touché par leur malheur, il désobéit. Mais démasqué par les soldats, il est fait prisonnier… Sera-t-il, alors, assez courageux pour affronter le grand intendant ?

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Des maisons en équilibre" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Balcony – 10(12) ans

de David Dell'Edera (Hongrie, 6’, 2016, sans dialogue, animation)  

Un vieil homme arrivé de nulle part et secoue le quartier.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Bonobo – 10(12) ans

de Zoel Aeschbacher (Suisse, 19’, 2017, français, fiction)

 

Félix, Ana et Seydoux vivent dans le même immeuble HLM sans se connaître. L’ascenseur délabré de la tour, tel une machine infernale, va emmêler les fils de leurs existences ordinaires jusqu’à leur dénouement tragique.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Braguino – 12(14) ans

de Clément Cogitore (France, 50’, 2017, VO russe ST français, documentaire)

 

Au mileu de la taïga sibérienne, à 700 km de l'habitation la plus proche, se sont installées deux familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage permet de rejoindre Braguino. Les familles y vivent en autarcie. Au milieu du village : une barrière où se joue un conte cruel.

Le mot du comité de programmation des jeunes:

"Braguino de Clément Cogitore a fait l’unanimité dans le comité de programmation des jeunes du Festival Cinéma Jeune Public 2018. Le film émerveille par la proximité que le réalisateur entretient avec ses protagonistes sibériens vivant en marge totale de la société, entretenant un rapport fort à la nature (primitif et mystique) et habitant autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

 

Ce documentaire en plus d’avoir un sujet captivant se trouve l’être tout autant dans sa narration et dans son montage très libre semblant brouiller de temps en temps les frontières entre la fiction et le documentaire.

 

En plus d’ouvrir la discussion sur d’autres modes de vie, sur des cultures alternatives, Braguino interroge également le format d’un film dans sa durée fonctionnant parfaitement (50 minutes comme la durée d’un épisode d’une série). Très actuel, Braguino est peut-être un exemple concret de ce vers quoi se dirige le cinéma."

Présentation des séances par les membres du comité de sélection.

Le Chat d'appartement – 6(6) ans

de Sarah Roper (France, 8’, 1998, sans dialogue, animation)

Cléo est un gros matou qui habite New York, dans l'appartement d'une jeune femme d'affaires. Cléo voit un beau jardin sur le toit d'un immeuble voisin et, un jour, l'aventure commence.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Des maisons en équilibre" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Ciné-concert: Les archives de la RTS – Maisons du futur, maisons en béton et maisons traditionnelles – 0(8) ans

Programme proposé en collaboration avec Les Archives de la RTS

30 minutes

Maisons futuristes, chalets de montagnes, habitats utopiques ou fermes traditionnelles seront revisités en musique et donneront un tour d’horizon sur les différentes manières d’habiter et de vivre ensemble en Suisse ! 

 

Sous la houlette des musiciens et enseignants Marcin de Morsier, Luc Müller et Benoît Moreau, les jeunes musicien.ne.s se plongeront dans les archives de la RTS pour mettre en musique ces trésors audio-visuels oubliés...

Projection en collaboration avec l’Ecole de Jazz et Musique Actuelle (EJMA)

Derrière les murs – 8(10) ans

de Hyun Lories (Belgique, 11’, 2017, français, fiction) 

 

Habi, une fillette de 8 ans nous emmène faire le tour des 5 Tours, son quartier. Elle nous apprend qu'un terrain de jeu vide existe seulement dans la tête de la personne qui le regarde de cette façon, mais si vous regardez de plus près vous pourriez voir les choses différemment.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

Domek – 0(6) ans

de Veronika Zacharová (République tchèque, 2016, 5’, sans dialogue, animation) 

 

Une maison est abandonnée par la famille qui l’occupait. Elle se lance alors à sa recherche.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Habitat – 8(10) ans

de Marcel Barelli (Suisse, 2’, 2016, français, animation) 

 

Habitat: 1) manière dont l’homme organise le lieu où il vit. 2) logement. 3) lieu d’habitation d’une espèce animale.
 

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

Hello Salaam – 8(10) ans

de Kim Brand (Pays Bas, 15’, 2017, hollandais/anglais, documentaire) 

Alors que leurs mères travaillent comme bénévoles dans un camp pour migrants et réfugiés sur l'île grecque de Lesbos, Merlijn et Sil découvrent la vie des garçons de leur âge. 

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

L’Homme aux oiseaux – 0(6) ans

de Quentin Marcault (France, 2017, 4’, sans dialogue, animation) 

 

Dans un village de montagne bloqué par la neige, les habitants attendent la venue de L'Homme aux oiseaux, qui annonce la fin de l'hiver.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Hypoténuse – 10(12) ans

de Delphine Mouly (Suisse, 9’, 2017, français, documentaire)  

 

Clichy-sous-Bois, la Forestière, 500 logements, 3000 habitants. La cité pousse aujourd’hui son dernier souffle et s’efface péniblement du paysage de la ville. Dogdi, qui y a vécu depuis son enfance, reconstruit son architecture invisible tout en observant sa démolition. À l’image de cette ville en mutation, elle est arpentée par des ouvriers.

 

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Home – 12(16) ans

de Ursula Meier (Suisse, France, Belgique, 97', 2008, VF, fiction)

 

Coupée du monde, une famille s'est installée au bord d'une piste d'autoroute inexploitée. Marthe, Michel et leurs trois enfants vivent une vie tranquille dans cet environnement cocasse et amusant. Mais un jour, les travaux reprennent et les ouvriers s’emparent de leur terrain de jeu. La radio annonce l'ouverture prochaine du tronçon qu’ils se sont appropriés. Très vite 80 véhicules à la minute défilent devant leur maison. La famille est bien décidée à ne pas quitter sa maison mais combien de temps résisteront-t-ils ?

Import – 8(10) ans

de Ena Sendijarevic (Hollande, Bosnie, 17’, 2016, bosniaque, fiction) 

 

En 1994, une jeune famille de réfugiés bosniaques se retrouve dans un petit village des Pays-Bas après l’obtention de leur permis de séjour. Les situations absurdes surviennent alors qu’ils essaient de faire de ce nouveau monde leur maison.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

Jungle – 10(12) ans

de Colia Vranici (France, 18’, 2016, farsi, anglais, documentaire)  

 

Sur fond d’images de la jungle de Calais, une voix off, celle d’un jeune Afghan de 16 ans, Zaman, coiffeur dans un salon de fortune. Il écrit à ses parents une lettre où se mêlent évocation des conditions difficiles, solidarité de la communauté, inquiétude quant à la santé de sa famille, mort de l’un de ses amis disparus, retrouvé noyé dans le port. Par opposition à cette prose parfois factuelle, parfois poétique, le réel résonne sans ménagement : les 7 jours donnés aux migrants pour quitter la jungle sont passés. Seul horizon : l’Angleterre, la dernière des tentatives.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Katia et le crocodile – 6(8) ans

de Vera Simková (Tchécoslovaquie, 1966 , 67', VF)

Une petite fille se voit confier la ménagerie de l’école primaire : deux lapins, un petit singe, un étourneau, des souris blanches, une tortue et un bébé crocodile. Mais ceux-ci s’échappent et une délirante poursuite s’engage à travers les rues de la ville… Une façon exemplaire d’aborder le monde de l’enfance sans mièvrerie ni effets faciles. Le film, se déroulant sur un rythme effréné, est à la fois teinté de poésie et d’un humour burlesque où chaque enfant, selon son tempérament, engendre des rencontres cocasses, des gags insolites et des situations imprévues et pourtant prévisibles. Insolence du propos, satire des personnes trop sérieuses et des institutions : c’est aussi quelques signes avant-coureurs du Printemps de Prague qui souffle dans ce film pour enfants.

A l'issue de la projection, un goûter sera offert par le festival pour les enfants, les jeunes et les plus grand·e·s!​

Killa – 8(12) ans

de Avinash Arun (Inde, 78’, 2014, VO marathi, ST français, fiction)

Chinmay, 11 ans, et sa mère quittent leur métropole pour une petite ville du bord de mer. Le jeune garçon a du mal à trouver ses marques dans ce nouvel environnement et peine à s’ouvrir aux autres. Pourtant, dans sa nouvelle école, il va se lier d’amitié avec un groupe de quatre garçons. Une amitié qui les fera grandir...Basé sur son expérience personnelle, le premier film de Avinash Arun raconte avec sensibilité le bouleversement que peut provoquer le déménagement d’un centre urbain à une petite communauté rurale très proche de la nature.

Living Like Heta – 8(10) ans

de Bianca Caderas, Isabella Luu, Kerstin Zemp (Suisse, 6’, 2017, sans dialogues, animation) 

Heta vit avec son phoque dans une maison tout à fait particulière, faite de pièces bizarres et de couloirs interminables. Toute sa vie est dominée par des activités routinières, soigneusement planifiées et exécutées. Lorsque, brusquement, celles-ci sont perturbées, le monde de Heta s’effrite jusqu’à l’obliger à prendre une décision irrévocable.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

Neighbourwood – 0(6) ans

de Eddy Hohf, Patrik Knittel, Fynn Große-Bley (Allemagne, 2016, 4’, sans dialogue, animation)

 

Un hibou physicien est déterminé à suivre les pas de ses célèbres ancêtres scientifiques en résolvant une équation coriace. Mais ses efforts sont interrompus par l’installation dans le voisinage d’un pivert…

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Outdoors – 0(6) ans

de Anne Castaldo, Sarah Chalek, Elsa Nesme, Adrien Rouquié (France, 2017, 7’, sans dialogue, animation) 

 

Une vieille dame essaie de retrouver son oiseau, une petite fille essaie de retrouver sa voisine ; les deux se retrouvent dans une aventure à New York.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Le Petit bonhomme de poche – 0(6) ans

de Ana Chubinidze (France, 2017, 7’, sans dialogue, animation) 

 

Un petit bonhomme mène une vie tranquille dans une valise installée sur un trottoir dans la grande ville. Un jour, son chemin croise les pas d'un vieil aveugle. Tous deux vont alors nouer des liens d'amitié grâce à la musique.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Le Pingouin – 0(6) ans

de Pascale Hecquet (France, Belgique, 2016, 5’, français, animation) 

 

Un pingouin trouve la banquise trop froide à son goût et décide de se rendre sous les cocotiers. Là-bas, il pourra enfin bronzer ! Mais c’est très chaud les Tropiques, et puis les fruits lui donnent la colique. Finalement, le toboggan sur l’iceberg avec les copains, ce n’est pas si mal…

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Cache-cache à la maison" (33 minutes) et suivi de l'atelier "Imagine des maisons" (gratuit et sans inscription).

Spartacus et Cassandra – 10(12) ans

de Ioanis Nuguet (France, 81’, 2015, VO français, documentaire)

 

Spartacus, 13 ans et Cassandra, 10 ans, vivent dans la rue avec leur famille roms. Ils sont recueillis par Camille, une jeune trapéziste qui leur offre une vie rêvée de cirque. D’un habitat itinérant à l’autre, la question d’un véritable chez soi se manifeste.

Swiss Made – 8(10) ans

de Sophie Wietlisbach (Suisse, 3’, 2017, sans dialogues, animation) 

Un portrait satirique de la Suisse, en utilisant des codes esthétiques inspirés du langage touristique. Le film dénonce avec ironie l’absurdité des attractions qui tentent de satisfaire un public insatiable. Il soulève des problématiques actuelles et ouvre des pistes de réflexion sur l'avenir des paysages suisses.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

*Projections en présence de la réalisatrice

There Lived the Colliers – 10(12) ans

de Nelson MacDonald (USA, 7’, 2017, sans dialogue, expérimental)

 

Des centaines de simples maisons en bois construites pour les travailleurs attirés par les industries minière et sidérurgique en plein essor de l’île du Cap-Breton existent toujours. Abattus et délabrés, ils émettent des traces de l'histoire et suggèrent la personnalité et la résilience de leurs habitants actuels et anciens.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Time Traveller – 8(10) ans

de Steve Kenny (Irlande, 12’, 2017, anglais, fiction) 

 

Un jeune voyageur irlandais obsédé par Retour vers le Futur s'efforce de terminer la construction de sa propre réplique DeLorean avant que lui et sa famille ne soient expulsés de leur site paralysé.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Habiter le monde" (66 minutes).

Ugly – 10(12) ans

de Nikita Diakur (Allemagne, 12’, 2017, sans dialogues, animation) 

 

Inspiré par l'histoire de Ugly the Cat trouvée sur un site Internet contenant des citations de sagesse et des histoires tristes, Ugly est un court métrage brisé simulant un chef amérindien et un chat moche qui tentent de trouver la paix dans un quartier maléfique.

Programmé avec d'autres courts métrages dans le programme "Vivre en communauté" (71 minutes).

Cérémonie de clôture – 6(8) ans

Remise des prix et projection de tous les films primés en présence des jurys.

Prix du public

Le public est invité à voter pour le meilleur court métrage proposé dans un des trois programmes en compétition internationale : "Cache-cache à la maison", "Habiter le monde" et "Vivre en communauté".

 

Prix du Jury des enfants

Ce prix d’une valeur de 1000 francs est décerné par un jury d’enfants âgés de 8 à 11 ans et récompense un des films du programme en compétition internationale "Habiter le monde".

 

Prix du Jury des jeunes

Ce prix d’une valeur de 1000 francs est décerné par un jury de jeunes âgés de 12 à 14 ans et récompense un des films du programme en compétition internationale "Vivre en communauté".

La cérémonie de clôture sera suivie d'une projection spéciale du film: LE MULO DU VALLON de Yann Bétant (CH, 12’, 2018, VO français)

En collaboration avec les cinéastes Yann Bétant et Janine Waeber, ainsi que l’association Opre Rrom, les enfants vous invitent à découvrir une œuvre joyeuse, d’une part parce qu’il y a eu beaucoup de plaisir à le faire, mais également parce qu’il ne s’agit ni de comparaison ni de complaintes ; plutôt de découvertes “historiques” dans le quartier du Vallon. Pas de morale donc, mais un hymne à la mixité fantaisiste des cultures. Vous découvrirez ce qu’est le Mulo dans la culture des Roms et vous le suivrez au Vallon. 

Projection en présence des cinéastes et de l'équipe du film !

Please reload

Ateliers

Des ateliers sont organisés en collaboration avec des professionnel-le-s de l'image, afin d’offrir aux enfants et aux jeunes des espaces d'expérimentation du médium filmique.

Imagine des maisons - dès 4 ans

L’atelier, imaginé et animé par l'association Cinématismes, est proposé au public à la sortie des programmes de courts métrages « Cache-cache à la maison » et « Des maisons en équilibre ». Des toiles pliables à habiter par toute sorte de maisons : réelles, rêvées, étranges, éphémères, utopiques, nomades... À partir d’éléments simples (carrés, rectangles, ronds, triangles) et des sensations ressenties dans les films, petit·e·s et grand·e·s sont invité·e·s à créer des architectures, échanger des histoires inventer des mondes et élargir son champ de vision. Un drôle d’atelier pour construire et recomposer dans tous les sens !

Atelier gratuit et sans inscription, à la sortie des programmes de courts métrages "Cache-cache à la maison" et "Des maisons en équilibre":

Ecriture collective - dès 7 ans

Pendant une journée, les enfants sont invités à déployer la magie de leur imagination pour l'écriture collective d'un scénario inédit et pour son illustration colorée, librement inspirée de leurs rocambolesques idées. Le public pourra découvrir, sur papier, l'édition limitée des fruits vivifiants de ce joyeux rassemblement. Chaque enfant recevra son fanzine créé pendant l'atelier. Cet atelier est créé et animé par Laurence Rohrbach, auteure, vidéaste et enseignante de méditation pour les enfants.

Bruitage - dès 7 ans

L’ingénieur du son du film a oublié d’enclencher son enregistreur sur le plateau...il va falloir sauver la mise. Le film est muet, mais avec un peu d'inventivité et l’aide d’un micro vous pourrez redessiner l’entier du paysage sonore. Grâce à quelques objets du quotidien il s'agira de produire des sons et des textures, afin d’imiter les bruits ou les cris des animaux présents à l’image. Le résultat sera-t-il réaliste, ou complètement loufoque ? Mystère ! L'atelier est inventé et suivi par le musicien Marcin de Morsier et la cinéaste Pauline Deutsch.

Création musicale - dès 8 ans

L’atelier offre à un groupe d’enfants de 8 à 12 ans l'occasion de créer une musique originale sur des films expérimentaux. Les enfants aborderont la musique de manière spontanée et collective, pour pouvoir se concentrer sur ses aspects ludiques : écoute, improvisation, imitation et communication musicale. Encadré par les musiciens Benoît Moreau, Luc Müller et Marcin de Morsier, le groupe exercera sa capacité à écouter et jouer ensemble, tout en respectant le rythme imposé par l'image. L'atelier se déroule sur deux week-ends pour présenter un ciné-concert public à l'Ecole de Jazz et de Musique Actuelle!

Réalisation - dès 8 ans

L’atelier de réalisation de films Toit et moi propose aux enfants de trois maisons de quartier de Lausanne de réaliser un film avec les cinéastes Zahra Vargas, Matthias Staub et Andreas Fontana. Les enfants apprennent à trouver une idée de film, écrire un scénario ensemble, jouer, manier une caméra et une perche son. 

 

Atelier organisé dans le cadre de la campagne d’éducation « Le respect c’est la base », organisée par la Ville de Lausanne.

Grâce à une approche ludique du cinéma, un groupe d’enfants âgés de 8 à 11 ans entrent dans la peau d’un jury de festival le temps d’une journée : visionnement d’un programme de courts métrages dans une salle de cinéma et délibérations sont au programme. Un voyage cinématographique encadré par l'équipe de programmation du festival qui encourage les membres du jury à reconnaître leur propre sensibilité face aux films visionnés, à exprimer et à partager leurs impressions. Lors de la cérémonie de clôture du festival, les membres du Jury remettent le « Prix du Jury des enfants » - d'une valeur de 1000 francs - à un des films du programme en compétition internationale.

Le Jury des Jeunes propose à un groupe de jeunes de 12 à 15 ans d'approcher le monde du cinéma d'une manière originale. Pendant une journée, le groupe est plongé au cœur de la création contemporaine et initié à l’analyse de films par l’équipe du festival et par un.e jeune cinéaste de la région. Le groupe de jeunes visionne le programme de courts métrages en compétition internationale, débat des films et procède aux délibérations. Les membres du Jury remettent le « Prix du Jury des jeunes » - d'une valeur de 1000 francs - lors de la cérémonie de clôture du festival et expriment leurs motivations au public.

Comité de programmation de jeunes - dès 16 ans

L’atelier Comité de programmation de jeunes invite un groupe de jeunes adultes de 16 à 21 ans à participer à une expérience insolite et formatrice: prendre part à la programmation du festival! Le comité, composé de 5 à 7 membres, visionne 3 films durant le mois d'octobre et désigne celui qui sera à l'affiche du festival pour le public dès 14 ans.